INTEGRAAL-concept

INTEGRAAL-concept

21- La boussole de l'éveil

boussole.jpg

 

Pour bien appréhender cette synthèse, Il est conseillé de relire les 4 articles qui détaillent successivement le contenu des 4 pôles de cette boussole. Avant toute chose, il est nécessaire de bien comprendre le sens global de ses 4 points cardinaux, et ainsi, déterminer ce que nous avons a connaître, sur quels points s’entrainer pour utiliser de façon efficace la boussole. Savons-nous clairement identifier un état de pleine conscience  et le différencier d’un état de conscience ordinaire ? Connaissons-nous la teneur et les limites réelles de notre responsabilité dans la conduite de notre vie ? Savons –nous entre quoi et quoi choisir parmi les alternatives apparentes et les choix d’esprit pour impacter notre destin ? Enfin, comprenons-nous ce que signifie le pardon réel ? comment le pratiquer ? et quels sont ses effets, comment il change progressivement notre vie.

 

Avant de les mettre en perspective dans une utilisation conjointe, rappelons d’abord brièvement le contenu de ces 4 pôles. Chacun d’eux regroupe un ensemble de valeurs en affinités et aimantées autour d’un concept fort, difficilement exprimable en un seul mot. D’ailleurs, la compréhension de chacun de ces axes s’approfondit à mesure que l’on pratique la boussole, en même temps que sa compréhension globale s’élargit.

 

BUT : Aspiration profonde unifiée, désir d’âme, alignement du système de pensée, polarisation vers un but. « La marche vers la sagesse commence avec la conception d’un but ». Arnaud Desjardins.

 

PLEINE CONSCIENCE : Rappel de soi, de la présence « je suis » , ouverture d’esprit, vigilance, concentration, recul sur le film de la vie qui se déroule, conscience de notre responsabilité, de notre pouvoir.

 

 

RESPONSABILITE : Reconnaissance métaphysique de notre nature réelle (un seul Esprit). Connaissance de la nature du script, des choix formels limités et des choix d’esprit réels. Attitude de vie en conséquence.

 

PARDON  REEL : (différent du pardon religieux) Pardon effectué par la vision non-duelle, Non-jugement, non-culpabilité, acceptation, renoncement, lâcher-prise, repos, détente, confiance, méditation, gratitude.

 

Le premier avantage de cet outil, avant même sa pleine utilisation, c'est nous nous aider à réaliser à travers l'axe verticale (But, Conscience) à quel point nous sommes peu conscients dans une journée ordinaire, pris par notre travail, notre famille, nos loisirs, nos problèmes. Nous sommes la plupart du temps en mode "automatique", c'est à dire inconscients ou peu conscients de nos pensées, de nos actes. Ainsi, le premier défi est de noter combien de fois dans la journée, et combien de temps nous allons repenser à cette boussole, à l'objectif fixé dans le premier axe (but). Encore une fois, si pour moi l’objectif générique est l’éveil, on peut utiliser tout autre objectif que nous percevons comme utile. (trouver un travail, séduire une femme, gagner une compétition sportive, se faire des amis, prendre confiance en soi… ect). Mais il est vrai que cet outil est plus particulièrement adapté aux objectifs « spirituels » et je l’ai imaginé dans ce but.

 

Ensuite, une fois le premier objectif atteint; être pleinement conscient de son but au moins plusieurs fois dans le journée, et de façon intensive une fois sa journée "social"' terminée, nous pouvons ajouter la suite du programme matérialisé par l'axe horizontal qui représente l’aspect « actif » de la boussole. Ce premier objectif atteint nous montrera que nous passons notre temps à juger ! Puis, sachant ou sont nos vrais choix, et nous rappelant notre nature réelle innocente, nous pouvons choisir de pardonner chaque situation qui nous est présentée comme un défi. (attaque, injustice, maladie, trahison… ect). Est-il utile d’ajouter qu’il faut des années pour pratiquer correctement le véritable pardon qui défait l’ego, le karma, la culpabilité. Pendant un temps qui peut paraitre long, trop long, il faut se borner à constater que nous jugeons, puis constater que n’arrivons pas à pardonner selon les critères du Cours, et pourtant parvenir à ne pas se culpabiliser pour cela, car c’est justement ce que souhaite l’ego. Ne pas juger son jugement est une étape importante à ne pas négliger. Simplement observer le fonctionnement de notre esprit.

 

Au centre de la boussole la "présence JE SUIS", la partie de l'esprit que Ken Wapnick appellerait "le décideur". C'est lui qui a chaque instant décide d'orienter notre esprit un vers deux systèmes opposés : celui de l’ego qui nous garde séparé de la source et prisonnier de la séparation, ou celui de l’esprit sain(t) : libération, guérison de la croyance en la séparation, retour à la source). Une fois fait le choix conscient de la guérison, nous pouvons utiliser la boussole : A chaque prise de conscience libératrice, à chaque pardon réussi nous nous identifions un peu plus avec le décideur et fortifions notre capacité à choisir, c’est un cercle vertueux. Les bons Choix sont à répéter jusqu'à que SE habite complètement notre esprit, et que l’ego ne soit plus du tout choisi, ensuite « Dieu fera le dernier pas » pour nous conduire à ses cotés, dans le pur esprit que nous n’avons jamais quitté, sauf en rêve. (Bien sûr il s’agit d’une métaphore).

 

 

Quels sont les conséquences de l’utilisation de la boussole ? Cela dépend bien sûr de sa fréquence d’utilisation, du nombre d’année de pratique, et de la foi en son efficacité, en la pertinence des concepts sur lesquels elle repose (reflètent-ils la vérité ?). Mais au fil des années, nous pouvons constater par exemple :

  • Une meilleure maitrise émotionnelle de sa vie.

  • De meilleurs choix mineurs (formels), et un allègement du script (choix majeurs)

  • Moins d’accidents, de maladies, de blessures, de pannes

  • Une paix intérieure grandissante face aux évènements troublants

  • Un détachement face à l’irréalité du monde devenu insensé à nos yeux.

  • Une imprégnation grandissante du pur esprit (libre, paisible et joyeux)

  • De meilleurs rapports avec les autres, avec les évènements, avec la vie.

 

Cette liste n’est pas exhaustive…

 

Il faut rester conscient de l’imperfection du modèle : Comme tous les symboles utilisés dans les chemins d’éveil, il a fonction de « rappel » , de réveil, rapprocher d'une autre réalité qui elle, est parfaite, au delà des concepts. Tout modèle sera toujours imparfait car conçu par la mental. Mais il peut nous aider à entrer en contact avec ce qui est parfait : le ST-Esprit en nous, qui nous guide de la façon la plus approprié dans notre éveil. En une phrase, la boussole de l’éveil est un outil pour nous aider à vivre en pleine conscience et réaliser le but que l’on s’est fixé en reconnaissant notre nature divine et le pouvoir de notre esprit qui nous permet de pardonner la culpabilité qui nous tient lié à ce monde illusoire, à travers tous les défis constituants de notre vie.

 

Alain. 1er juin 2018



31/05/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser