INTEGRAAL-concept

INTEGRAAL-concept

Mes articles divers

Tous mes articles en lien plus ou moins étroit avec la philosophie non-duelle. Analyses, points de vue, synthèses, témoignages, recherches...


Edito : L'accompagnement d'Intégraal-Concept

20190525_210553.jpg

 

Il y a quelques jours, j'ai lancé une nouvelle page "intégraal-concept" dédiée à la transmission et l'accompagnement. Pour l'instant, il s'agit surtout d'un article résumant l'approche opérationnelle traduisant les idées longuement détaillées dans mon blog du même nom. Au fil des mois s'ajouteront des propositions de rencontres ou d'ateliers. Pour faire connaitre cette page, FB suggère "d'inviter à aimer" ses amis. Je n'aime pas cette formulation qui tend à "forcer la main". Je préfère "inviter à prendre connaissance". Chacun est assez grand pour savoir ensuite s'il aime ou pas. Vous êtes donc libres d'aller consulter et d'apprécier ou pas cette page.

 

Je profite de cette annonce pour lancer un avis de recherche pour le prêt ou la location de petites salles permettant d'accueillir une douzaine de personnes. Région ciblée: Ain, jura, haute-savoie. Cela pourrait-être un bureau libre, ou un une arrière boutique, ou encore une salle de restaurant, peu importe. Pour toute suggestion et demandes de renseignements, vous pouvez me contacter sur l'adresse figurant en haut de la page d'accueil. L'article de présentation "Qu'est-ce que l'intégraal-concept" est dans la rubrique "Publication". Bon lundi de Pentecôte à tous !

 

 

Alain - 1er juin 2020

 

Nouvelle page Facebook


01/06/2020
0 Poster un commentaire

Con-sidération sur le grand déni

masque alien.jpg

 

 

Comme la plupart des français, j'ai connu mon instant de sidération quand tout a basculé en mars dernier, en l'espace de quelques jours. C'était comme une ambiance de guerre éclair, mais "pour de faux". "Après tout, 2 semaines de confinement, ce n'est pas la mer à boire, c'est même une expérience intéressante...". C'est ce que je me disais. Puis au fil des jours, des semaines, j'ai réalisé toute l'ampleur de la gigantesque escroquerie qui se déroulait à l'échelle mondialisée, ce fut la con-sidération. Je me suis beaucoup informé, y compris - malgré ma répugnance - auprès des médias "mainstream" (TV, presse, grandes radios...) pour avoir tous les sons de cloche et garder un minimum d'objectivité. J'ai recoupé, analysé, ressenti, questionné.

 

Alors j'ai du me rendre à l'évidence, les lanceurs d'alerte (Icke, Snwoden, Assange, Crevecoeur...) et autres "complotistes" (modérés) avaient en grande partie raison et nous avaient prévenu sur les évènements actuels. Je les suivais en dilettante depuis une quinzaine d'année, car il y avait "à boire et à manger". Des visions parfois pertinentes, d'autres exagérées ou fantasmées, d'autres encore complètement fantaisistes (comme la théorie de la terre plate !). Mais globalement, dans les grandes lignes, les plus sérieux d'entre-eux (cités plus haut) étaient proches de la vérité. Et plus les jours passent, plus je trouve que le mensonge politico-scientifico-médiatique  saute aux yeux, et plus je me dis que: "ça va finir par se voir".

 

C'était sans compter le pouvoir infini et aveuglant de la peur, des croyances. Le libre-arbitre permet à chacun de choisir ses croyances, puis automatiquement, ajuster sa perception sur celles-ci, fussent-elles complètement décalées avec les faits objectifs. Cela est traduit par la fameuse expression ; "Il n'y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir". Hélas, elle s'avère juste quand je vois qu'une large frange de la population terrifiée continue de croire docilement l'info "officielle", avaler des couleuvres, courber le dos, acquiescer devant les mensonges répétés, et les mesures liberticides prorogées de semaine en semaine. J'ai parfois envie de les secouer et leur dire "Mais réveillez-vous !". Ils nous disent ce que nous devons penser, ce que nous devons manger, ou nous devons aller, comment nous soigner, qui nous devons croire, faire ou ne pas faire, ce qui est bien et ce qui est mal, à quelle idéologie nous devons adhérer. STOP ! ça suffit !

 

Puis je me reprends, je me calme, je repense à ma pratique spirituelle qui me rappelle que tout cela est faux, grotesque, insensé, et juste destiné à me faire réagir. Et alors je le vois soudain comme un grand cadeau, une occasion de pardon XXL face à tous ces moutons endormis que mon égo méprise, mais que mon âme reconnait comme les miens, comme ceux que j'ai pu être dans une autre vie, sauf qu'en vérité il n'y a qu'une vie ici et maintenant. J'ai ma part de responsabilité, je n'ai rien fait. Le monde que nous voyons est précisément celui que nous avons à l'esprit, alors je dois donner l'exemple et ramener mon propre esprit à une paix qui voit les choses telles qu'elles sont, mais n'y réagit pas. Car y réagir est la semence qui mène au cercle vicieux de la révolte, de la violence, de la répression puis du le sang.

 

Au fond de moi, je sais qu'il est bien plus profitable et aidant de voir les dessous scandaleux de la crise actuelle dans la paix que dans la colère. La première vision de paisible lucidité se propage d'esprit en esprit comme une onde sur un étang calme, la seconde, désordonnée se noie immédiatement dans les vagues d'un océan incontrôlable. C'est aussi une chaine de cause à effet: Si plus de la moitié de la population adhère encore, c'est qu'elle a une piètre estime d'elle même, c'est qu'elle croit au fond mériter ce brutal asservissement, qui va se concrétiser matériellement dans une crise économique sans précédent, de la précarité, de la pauvreté au profit d'une élite engraissée sur son dos.

 

Traiter les endormis de moutons passifs n'est pas la solution, VOIR en eux la capacité de se réveiller, comme si elle était déjà la présente en eux, est à mon sens une meilleure piste. Il faut croire en l'intelligence collective, car une fois de plus ce que nous croyons se manifestera dans la "réalité" (enfin, une matrice plus vivable) , et de plus en plus d'être humais reprendront leur pouvoir de décision à travers une conscience élargie. La peur et la colère n'évitent pas le danger, elles l'attire. La tranquille confiance qui n'est pas dupe du mensonge attire une autre réalité, plus équilibrée et moins dichotomique entre les polarités inhérentes à ce monde de dualité: pauvres-riches, exploitants-exploités, contrôlants-contrôlés, libres-asservis, bons-méchants, élitisme-populisme... etc

 

Bien sûr, vous trouverez toujours quelques "sages virtuels" figés dans une posture d'équanimité factice, qui vous donneront d'autres conseils et parfois même des leçons. Ils vont vous suggérer de vous couper de tout cette affaire  politico-médiatique de coronavirus parce que c'est une "illusion".  Ils vous diront d'accepter de porter un masque et d'étouffer parce que c'est une illusion, de rester enfermés chez vous, d'accepter le traçage numérique, le vaccin de Bill Gates... Libre à eux de rester dans le grand déni pour se donner des apparences d'éveillés 2.0. Mais les véritables éveillés ne sont pas ici à parader, ils sont déjà hors de cette matrice et communiquent, enseignent, d'esprit à esprit pour ceux ceux qui veulent bien écouter et apprendre.

 

Alors chers moutons endormis, réveillez-vous... ou pas, mais prenez-conscience que vous avez un choix, chacun de vous qui croyez être seul, impuissant. Vous avez bien plus de pouvoir que vous ne le croyez. Ne soyez pas fatalistes et résignés, informez-vous.  Refusez le mensonge et la souffrance qu'il vous inflige. Une seule pensée juste maintenue avec force dans chaque esprit a bien plus de pouvoir que mille articles, mille vidéos, mille livres. Car nous sommes le pouvoir de l'Esprit UN, ensembles. Ceci n'empêche pas des actions concrètes et pacifiques sur le terrain, qui seraient un effet visible bienvenu de nos pensées de libération.

 

Alain – 2 mai 2020

 

 


 

 

 


02/05/2020
0 Poster un commentaire

Edito : En mai, on se déconfine l'esprit !


 

 

Lors du précédent édito, j'évoquais le lancement imminent de mon activité "Intégraal concept"  sur la plan social (accompagnement individuel, ateliers, conférences...).  J'avais prévu de lancer une page facebook dédiée le 22 mars, jour du printemps.  Mais l'actualité a "coronaviré" mon projet et j'ai préférer le reporter à l'après confinement. Ce délai supplémentaire m'a permis de poursuivre ma préparation et mes révisions PNL Et comme pour certains d'entre vous certainement, cette période m'a permis de progresser encore dans ma connaissance, y compris celle de mes limites, de mes acquis, de mes forces, de mes faiblesses, mes progrès restant à réaliser. En ce sens, ce confinement fut une opportunité collective pour apprendre de ses peurs et mieux les gérer. Mais il y aura un "Après", et il va s'avérer redoutable sur le plan social et économique, sans parler des états d'âmes "post-traumatiques" liés au COVID19. D'or et déjà, je propose un accompagnement - à titre gracieux -  de quelques séances pour qui serait intéressé de connaitre ma démarche . Il suffit de me contacter via l'option "contact" en page de la page d'accueil de mon blog. Je ne communique plus directement mon adresse mail car je suis ensuite envahi de publicités. Bon déconfinement à tous !

 

Alain - 1er mai 2020

 

 

 

entête intégraal FB.png

 


30/04/2020
0 Poster un commentaire

Le virus de la peur : Approche non-duelle

dystopie.png

 

 

 

Tout ou presque a été dit sur la crise du Coronavirus et on peut finalement ranger le flot d'informations sur le sujet en deux grands courants : D'abord la pensée officielle selon laquelle un virus particulièrement ravageur justifie et impose des restrictions radicales, notamment sur le plan des libertés individuelles, pour NOTRE BIEN. (confinement , port du masque, déplacements avec attestations, et bientôt tracking, vaccination...). Il faut noter qu'une bonne moitié de la population croit encore au bien fondé de cette gestion apocalyptique, à grand renfort de propagande médiatique "alignée" sur la pensée de quelques blouses blanches accréditées. Cette population comprend des personnes sincères (ou naïves ? ) qui croient profondément et aveuglément la parole du journal de 20h. Mais aussi des personnes qui savent au fond que le mensonge est énorme, mais n'osent afficher publiquement leurs doutes, et préfèrent la (fausse) sécurité du conformisme tant qu'il est majoritaire : ce sont les moutons suiveurs.

 

 

 

Ensuite il existe un autre courant qualifié compulsivement de "complotiste" par le premier courant: Il affirme par exemple que ce virus n'est guerre plus dangereux que les précédents (SRAS, H1N1..) et cela est confirmé par le taux de mortalité induit, tout à fait "standard". Mais les chiffres sont manipulés et présentés de façon biaisée. C'est surtout le prétexte à la mise en place d'une dictature à l'échelle mondiale, avec destruction massive des acquis sociaux et des libertés fondamentales : (liberté d'expression face à la pensée unique, liberté de se déplacer sans être tracé, liberté de refuser la vaccination.. etc). Sans parler des objectifs tout aussi inavouables des "élites" internationales : réduction de la population mondiale, en particulier la plus fragile (vieux, handicapés, fragiles atteints de poly-pathologies), enrichissement d'une minorité à la tête des grands groupes et lobbies (Big Pharma), contrôle totale de la population, asservissement à un modèle unique d'homme machine privé de toutes ses libertés et facilement "pilotable".

 

 

 

Lors de précédentes publications, j'ai souvent insisté sur la nécessité de rester "normal" quand bien même on prétendait suivre une spiritualité radicale comme la non-dualité. Celle-ci fait table rase de tout ce que le monde semble nous "offrir" (le plus souvent du sang et des larmes). C'est pour cette raison que je me suis affiché sans ambiguïté en faveur du courant "alternatif" qui dénonce la grande imposture liée à la façon de gérer la crise du coronavirus. Cela ne signifie pas que je sois d'accord avec tous les "complotistes" mais je ne m'étendrais pas davantage sur le sujet car beaucoup de lanceurs d'alertes le font bien mieux que moi, et chacun est assez grand pour se faire son opinion, s'il a la volonté d'élargir sa perception du sujet. J'ajouterais toutefois cette notion du pouvoir de l'esprit qui n'a pas été abordée, du moins à ma connaissance.

 

 

 

En effet, notre esprit est si puissant qu'il est capable de rendre réel tout ce qu'il pense vrai. C'est le pouvoir des croyances qui gouverne le monde que nous voyons. Celui-ci ne fait que refléter l'addition de nos pensées individuelles sous forme de grands courants de pensées collectives. Nos peurs issues de nos croyances négatives ont un incroyable pouvoir amplificateur. Sous l'effet de la panique psychique, les symptômes d'une grippe ordinaire peuvent causer bien plus de dégâts si on les a qualifiés sous le sceau du "COVID 19", tout auréolé de sa sinistre réputation construite au forceps par le pouvoir politico-médiatique. Au risque de choquer, je suis convaincu que si aucune information n'avait été donnée depuis l'origine en janvier (supposée en chine), la population ne se serait rendue compte de rien. Nous aurions simplement constaté une légère surmortalité attribuée à la grippe saisonnière, comme chaque année, dans une indifférence générale .

 

 

 

J'invite tous ceux qui s'offusquent à regarder soigneusement les statistiques de mortalité des dernières années. N'oublions pas non plus que les hopitaux étaient DEJA débordés avant la crise, en raison d'une suppression drastique de "lits" par tous les gouvernement qui se sont succédé. Mais une fois encore, chacun interprète les faits en fonction de ses filtres personnels. On sous estime dramatiquement la distorsion des faits en fonction de notre perception fragile, instable et irrationnelle. Bien des gens se sont abreuvés et abrutis d'images, de sons hurlants venant des médias autorisés car ils refusent de penser par eux-même, refusent de chercher la vérité par paresse intellectuelle, ou peur de l'opinion publique. Mais j'ai espoir que certains ouvrent un peu les yeux durant cette crise hors-norme qui secoue les consciences.

 

 

 

Si vous pensez que ma pensée est subversive, vous n'avez encore rien vu, ou plutôt rien lu. Ce n'est que l'avis d'un citoyen "normal", partagé par de plus en plus de chercheurs de vérité. Venons-en à la pensée non-dualiste. Pour faire simple, elle dirait qu'au delà des apparences, même les plus dramatiques, notre paix intérieure ne peut être ébranlée par des illusions d'injustices manifestes, de complots, de maladies, de morts. Il n'y a pas de degrés dans les illusions et à ce titre le coronavirus ne mérite pas un traitement particulier si j'ose dire, car lui accorder une attention spéciale, c'est le rendre réel, donc apeurant et davantage mortel. Nous sommes purs esprits invulnérables, uniquement victimes de nos croyances en notre fragilité, celle du corps qui semble attaqué de toutes parts. Bas les masques, personne ne peut tomber malade sans son propre consentement (le plus souvent inconscient). Beaucoup de médecins le disent : le confinement est une erreur qui provoque plus de dommages collatéraux que de bienfaits à long terme. Elle attise la peur, source de tous les maux annexes au virus : anxiété, dépression, panique, crise, pauvreté économique bientôt...

 

 

 

La non-dualité stipule également qu'il n'existe ni bourreaux ni victimes dans ce monde, seulement des rôles que nous jouons tous... à tour de rôles. C'est le grand pardon à faire sans distinction, je n'ai que l'illusion d'être attaqué, en fait il ne se passe rien. Est là ça devient intéressant parce que contradictoire (en apparence) avec l'idée d'une grande manipulation de nos dirigeants : ils sont donc coupables ? Or, si en même temps il n'existe qu'un seul Esprit "collectif" (le principe même de la non-dualité, nous sommes UN) , cela signifie que nous "jouons" à être des individus séparés en conflit les uns avec les autres. Ce postulat m'a fait penser au "modèle des parties" que nous utilisons en PNL. A l'échelle individuelle, notre esprit est composé de sub-personnalités en désaccord les unes avec les autres, mais toutes motivées par une intention positive. Pour prendre un exemple anodin, l'une veut manger du chocolat parce qu'elle y prend du plaisir, et l'autre ne veut pas car elle refuse de grossir.

 

 

 

Reprenons ce modèle des parties à l'échelle collective : Ces méchants dirigeants qui nous trompent auraient-il une intention positive dans leur agissement ? Et peuvent-il agir autrement s'ils ne sont que l'écho "compensateur" d'une autre partie du même nous-même collectif ? Faites l'exercice (certes difficile) de vous glisser dans leur peau quelques minutes, que feriez-vous VRAIMENT à leur place ? Ne seriez-vous pas inquiets de la surpopulation mondiale ? Des crises sociales interminables débouchant sur les révoltes de masse ? (voir les gilets jaunes en apéritif). Ne seriez-vous pas paniqués à l'idée de perdre tout contrôle de la situation et vivre un chaos général ? Ne seriez-vous pas tentés de reprendre les choses en main en réintroduisant plus de fermeté et de rigueur dans la conduite des gens, toujours plus indisciplinée, erratique, imprévisible, déculturée, vidée de savoir vivre collectif et de respect d'autrui ?

 

 

 

En PNL il est possible de concilier les "parties", soit en trouvant un compromis, soit une 3ème voie différente. C'est le cas de la non-dualité qui transcende les opposés en les joignant, en montrant au fond qu'ils sont les deux faces d'une même pièce de monnaie illusoire. Aucune ne détient la vérité séparément, mais leur union ne laisse voir que l'absolu paisible de l'unité. C'est un vaste sujet et je ne vais pas m'étendre davantage, je me contente juste d'amener l'idée que tout pratiquant non-duel ne devrait pas seulement tendre au détachement complet de tout ce qu'il voit sur l'écran du monde, cette gigantesque farce en forme de prison mentale. C'est déjà beaucoup mais il doit aussi jouer le jeu du pardon complet de tout ce qui se présente dans sa vie sans le fuir (remplir sa fonction particulière selon la terminologie UCM). Ainsi, en retenant tout jugement et cultivant sa paix intérieure, il contribue largement à la paix du monde car encore une fois il n'existe qu'un seul esprit.

 

 

 

Comme souligné plusieurs fois dans mes publications facebook, cette attitude de paix "intérieure" n'empêche pas de laisser à sa personnalité "extérieure" la liberté de jouer son rôle social, avec ses opinions, ses idées et ses préférences. La seule condition pour éviter une interférence avec la pratique non-duelle et d'exprimer (ou pas !) sa position dans la non-violence et le respect. Il s'agit juste de jouer "au monde" , chercher les règles et idées qui nous semblent les moins absurdes, celles qui favorisent la paix sociale, la fraternité et par là, donner une chance de favoriser les conditions d'un éveil spirituel plus global. Sous prétexte que ce monde est une illusion, ne devons-nous pas jouer consciencieusement notre rôle, et exprimer ce que notre personnage pense ? Comment pardonner et transcender ce monde si nous refusons de le regarder en face, si nous refusons de prendre notre part de responsabilité dans ce théâtre et montrer l'exemple , montrer que ce mauvais rêve, au fond, ne nous touche pas,  et que nous pouvons en projeter collectivement un meilleur ?

 

 

Alain – 1er mai 2020

 


30/04/2020
0 Poster un commentaire

Edito : On se réveille en 2020 !

 

Lorsque j'ai fais une pause dans la tenue de ce blog en septembre dernier, j'exprimais la nécessité de "passer un cap" pour rendre plus opérationnelle mon action non-duelle "dans la matière". Elle était prévue pour un an et sera donc raccourcie à 6 mois, avec toutefois des mises à jour allégées. En effet, afin de peaufiner au mieux mon projet, il me faudra encore quelques mois. Une page facebook sera dédiée à la présentation de cette activité. En voici le début de l'entête provisoire ci-dessous.  Le cap en question, je l'ai bien senti passer, mais je ne pense pas être le seul !  Pour ma part, c'est un moment nécessaire  en vue d'accroitre la confiance en moi et en la vie. Je suis en bon chemin, et en bonne voie si le ciel veut bien m'accompagner.

A bientôt donc et portez-vous bien !

Alain

 

 

20190525_210553.jpg

 

Développement personnel

Clarification des objectifs

Communication et relations

Gestion du stress /des émotions

 

 

                                   Initiation à la Philosophie non-duelle

                                   Connaissance de soi / de son potentiel

                                   Marches / Randonnées pleine conscience

                                   Accompagnement vers la paix intérieure

 

 

 

Qu'est ce que l'Intégraal-concept ?

 

Intégraal-concept est une approche globale, holistique et pragmatique du bien-être, qui s’inscrit dans la durée et la progressivité. Elle s'appuie sur les principes puissants de la philosophie non-duelle, mais emprunte également à la psychologie, au développement personnel (en particulier la PNL), mais aussi au simple bon sens. C'est aussi une approche dite "verticale" qui replace l'être au centre de sa guérison, de son évolution ou de son éveil, selon son choix. En effet, l'homme "debout" est encouragé à reprendre à la fois son pouvoir et sa responsabilité dans la conduite de sa vie et de son bien-être. Intégraal-concept est donc un accompagnement composite, mais intégré dans un processus, c'est une alternative et un complément reliant des spécialités existantes.

 

A suivre...


02/02/2020
0 Poster un commentaire


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser