INTEGRAAL-concept

INTEGRAAL-concept

L'homme endormi

 

Une des choses les plus importantes à comprendre au sujet de l’homme, c’est qu’il est profondément endormi. Vous n’êtes éveillé que si vous êtes conscient de votre intériorité. Le silence est l’espace dans lequel on s’éveille et les pensées, le mental bruyant sont l’espace dans lequel on reste endormi. Si votre mental est sans cesse actif, vous êtes endormi.  

 

Je n’ai jamais utilisé le mot renonciation. Au contraire, j’encourage tout le monde à profiter au maximum de la vie : éclatez-vous ! Aimez, méditez, amusez-vous, appréciez la beauté de ce monde, la chance d’être en vie. Transformez le quotidien en sacré, faites de cette Terre un paradis !Et ensuite, indirectement, une certaine renonciation commence à se produire, mais celle-ci vient toute seule, vous n’avez pas à vous forcer, à vous pousser. Vous renoncez juste à votre stupidité et à toutes vos erreurs. Vous commencez à renoncer à vos relations sans intérêt. Vous renoncez aux emplois qui ne vous satisfont pas véritablement. Vous renoncez à tous les lieux où vous sentez que vous ne pouvez pas grandir intérieurement. Mais je n’appelle pas cela de la renonciation, j’appelle cela la compréhension, c’est simplement avoir du discernement, être vigilant.  

 

LES HOMMES ET LES RATS : Nous vivons totalement inattentifs à ce qui se passe autour de nous. Nous ne sommes pas réellement humains ; nous sommes encore des machines. L’homme est une machine plus évoluée, les rats sont des machines plus simples et c’est pourquoi d’ailleurs les physiologistes étudient souvent le comportement des rats pour définir les caractéristiques comportementales de l’homme. Leurs conclusions sont presque toujours justes. L’homme ordinaire est complètement endormi, même les animaux ne sont pas si endormis. Le savoir est ce qui vous maintient endormi ; c’est pourquoi plus une personne accumule des connaissances, plus elle est endormie.

 

Les gens qui vivent avec la nature sont beaucoup plus vigilants que ceux qui travaillent dans les universités ou les administrations.Le plein éveil est le vrai chemin vers la vie : Vous n’êtes pleinement vivant que si vous êtes totalement vigilant. La vie est le but et la vigilance est la technique pour atteindre ce but.  Les imbéciles dorment: Vous faites régulièrement des choses que vous savez être des erreurs et vous ne faites pas ce que vous savez être juste. La partie consciente ne représente en réalité qu’un seul dixième du mental alors que la partie inconsciente est neuf fois plus grande.

 

La seule chose qui doit être apprise c’est la vigilance. Soyez attentif, soyez un témoin de ce qui se passe. Observez toutes les pensées qui vous passent par l’esprit, qui vous passent dans le mental. Observez tous les désirs qui prennent possession de vous. Prenez conscience même de vos simples gestes – en marchant, parlant, mangeant ou encore en prenant un bain par exemple. Observez consciemment tout ce qui se passe. Transformez vos activités quotidiennes en opportunités pour observer. Ne mangez pas mécaniquement, ne vous « bourrez » pas inconsciemment, restez très présent. Mâchez bien la nourriture et faites-le avec vigilance… et vous serez vous-même surpris de ce que vous avez manqué jusqu’à présent ; chaque bouchée vous donnera une immense satisfaction. En mangeant avec conscience, la nourriture semble avoir plus de goût.

 

Et je vous suggère aussi d’utiliser tous vos sens : sentez, touchez, appréciez la brise et les rayons du soleil. Regardez la lune et devenez simplement une présence silencieuse et vous verrez alors que la lune se reflétera en vous, c’est un phénomène d’une grande beauté. Dès que vous vous rendez compte de votre manque de vigilance, observez de nouveau. Ne vous sentez pas coupable.Vivez dans le présent. Soyez au contraire positif, soyez heureux que vous puissiez déjà être vigilant de temps en temps.

 

Il observe. Il est clair : Pourquoi est-ce que la vigilance apporte de la clarté ? Tout simplement parce qu’en devenant vigilant, votre hâte, votre empressement, votre stress ralentissent. Vous devenez plus serein, plus gracieux. Grâce à l’observation, votre mental se calme.Au combien il est heureux ! :Et celui qui est clair est heureux car c’est la confusion qui est la cause profonde de nos souffrances.Car, il voit que l’éveil, c’est la vie. :Si vous êtes partagé, hésitant, si vous n’êtes pas total, vous ne parviendrez pas à être vigilant. La transformation se produit seulement lorsque vous y mettez toute votre énergie. L’inconscience vous amène vers le bas et la conscience vers le haut. Vers le haut est synonyme de à l’intérieur de vous et vers le bas est synonyme de à l’extérieur de vous.  

 

LES RACINES DE LA SOUFFRANCE : Le mal-être, la tristesse correspondent à un état d’inconscience.Nous passons notre temps à nous contredire : nous agissons d’une certaine manière, nous pensons d’une autre et ce que nous ressentons c’est encore tout autre chose. Nous sommes divisés intérieurement et cette absence d’intégration ou d’unité est l’unique source de notre souffrance.

 

La première étape vers la vigilance, c’est d’être conscient de votre corps. Progressivement, on devient attentif à chaque geste, à chaque mouvement. Et en devenant plus vigilant, le miracle se produit : de nombreuses choses que vous faisiez dans le passé disparaissent tout simplement. Votre corps devient plus relax, plus harmonieux., une paix profonde s’y installe.

 

Devenez ensuite conscient de vos pensées. En prenant conscience de vos pensées, vous serez surpris de voir ce qui se passe à l’intérieur de vous-même. Si vous écrivez tout ce qui vous passe par la tête, vous allez être très surpris ! Vous n’y croirez pas. Vous ressentez un accord entre le corps et le mental qui a une immense importance pour vous permettre de travailler sur la troisième étape :

 

(La 3ème étape est) la prise de conscience des sentiments, des humeurs et des émotions. C’est le niveau le plus subtil et le plus difficile.

 

La quatrième étape est celle de la vigilance ultime. On devient conscient de sa propre conscience. On découvre la béatitude. Le corps connaît le plaisir, le mental connaît le bonheur, le cœur connaît la joie et ce quatrième niveau connaît la béatitude. La béatitude est le but ultime et la vigilance est le chemin pour le réaliser.  

 

OSHO

 

Source : "Etre en pleine conscience" – extrait du chapitre 1 : La compréhension



30/09/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Cache refresh
Cache refresh
Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser